"Dimanche, une heure de sommeil en moins !" C'est ce que -déjà, ils ne sont pas en retard- les journalistes commencent à m'enfoncer dans la tête, et nous ne sommes que vendredi à midi. Car les journalistes ne sauraient se... Related Stories - Sage ...

 

Le blog d'un grincheux grave - 5 new articles




 

"Une heure de sommeil en moins"

"Dimanche, une heure de sommeil en moins !"

C'est ce que -déjà, ils ne sont pas en retard- les journalistes commencent à m'enfoncer dans la tête, et nous ne sommes que vendredi à midi.

Car les journalistes ne sauraient se contenter d'annoncer que les horloges seront avancées de soixante minutes lorsqu'elles afficheront 02h00. NON ! Il faut qu'ils se mêlent de nous dicter notre durée de sommeil !

Depuis 1976 je lutte contre cette aberration. En fait, non, pas exactement depuis 1976 ; pour dire la vérité ce n'est que depuis que je n'ai plus autour de moi des enfants en bas âge qui se réveillent en piaillant à (leur) heure fixe. Sans cela, qu'est-ce qui autorise un journaliste à m'annoncer que ma durée de sommeil sera amputée d'une heure dimanche matin 31 mars ? RIEN ! Car c'est mon tour de leur annoncer ceci, et sur le même ton péremptoire : dimanche 31 mars je dormirai jusqu'à ce que je me réveille, et si j'ai picolé la veille au soir (ce qui est probable) je dormirai tout mon saoul dimanche matin. Et je vous merde.

Depuis 1976, les écoles de journalisme enseignent à leurs élèves qu'il est plus élégant, qu'il est plus joli, que c'est faire preuve d'empathie de se préoccuper du sommeil des gens deux fois par an aux changements d'heure, plutôt que d'annoncer sèchement qu'on avance ou qu'on recule d'une heure. Moi je prends ce désir déplacé d'empathie pour une ânerie et une intrusion. Pour une fois de mon avis, les instances de l'UE ont décidé de mettre fin à cette aberration, et c'est très bien. Mais ce n'est pas pour autant que je voterai LaREM le 26 mai. Oh que non !

Changement d'heure

 

Vas donc eh... strosi !

Faisant suite à l'accident de la pacifique septuagénaire à Nice, Mme Geneviève Legay, voici par la télévision régionale la déclaration filmée de Christian Estrosi, maire (LR) de Nice.

Je résume : "Elle a trébuché, ce sont des blessures superficielles."

La réalité : Hémorragie méningée frontale gauche, hématome occipital droit, hématome cérébelleux droit, fracture de l’os rocher droit, fracture de l’os pariétal droit, fracture médico-sphénoïdale.

Par quels termes qualifier Estrosi ?

Estrosi au sujet de Geneviève Legay

 

Des autoroutes en Slovaquie ! N'importe quoi...

28 mars - Nathalie Loiseau, tête de liste LaREM aux élections européennes du 26 mai :

"Je ne veux plus que l'argent européen serve à construire des autoroutes en Slovaquie. Je veux qu'il serve à l'efficacité énergétique, à l'urgence climatique, à financer des renouvelables."

Que Madame Loiseau se rassure : moi non plus je ne veux pas mettre un euro pour permettre à des Slovaques de mieux se déplacer en automobile. Qu'est-ce que la Slovaquie, d'abord, que pèse-t-elle, où est-elle située, et quelle est la différence entre la Slovaquie et la Slovénie, pour laquelle d'ailleurs nous ne dépenserons pas davantage. Il faut éduquer tous ces péquenauds à la modernité, qui est de tout miser sur l'urgence climatique. Comment faisaient ces gens avant leur entrée dans l'UE ? Ils se déplaçaient en charrette et ramassaient le crottin pour leurs potagers bio ? Eh bien ! qu'ils s'y remettent...

Madame Loiseau est la parfaite représentante de La République En Marche et de son fondateur : leur constante est de ne jamais manquer une occasion de mépriser et humilier les petits et les faibles.

Auroroutes en Slovaquie

 

 

Au ras des nénuphars

Cette femme exprime son ambition pour l'Union Européenne et pour la France dans l'UE.

On retrouve immanquablement cette stratégie obsessionnelle à chaque scrutin : faire barrage.

Une ambition de castor, au ras des nénuphars.

Nathalie Loiseau - Battre le RN