Les poissons de fond, des besoins spécifiques Les poissons de fond sont, pour la plupart, de type omnivore à tendance herbivore. Il importe donc de leur offrir une alimentation différente de celle des poissons pélagiques dont la majorité est de...

Click here to read this mailing online.

Your email updates, powered by FeedBlitz

 
Here is a sample subscription for you. Click here to start your FREE subscription


  1. L'alimentation des poissons de fond: un sujet bien spécifique !
  2. Un poisson clown dans son anémone de mer : les bonnes pratiques
  3. Les déficiences des plantes en aquarium : comment les déterminer?
  4. Critères de détermination du bon ou mauvais poisson pour votre aquarium.
  5. Le poisson combattant ne perdra jamais la boule

L'alimentation des poissons de fond: un sujet bien spécifique !

Niveau_confirmesLes poissons de fond, des besoins spécifiques

Les poissons de fond sont, pour la plupart, de type omnivore à tendance herbivore. Il importe donc de leur offrir une alimentation différente de celle des poissons pélagiques dont la majorité est de type omnivore à tendance carnivore. Toutefois, dans les bacs de vente, dans un même aquarium, cohabitent des densités importantes de plusieurs espèces de poissons qui ont des besoins alimentaires différents. Cela complique un peu le programme alimentaire. De plus, si les comprimés pour poissons de fond existent depuis longtemps, ils se délitent dans l’eau assez rapidement. Cela a pour effet, d’une part, de limiter le temps d’exposition des poissons au bol alimentaire et, d’autre part, de polluer l’eau (matière azotée).

L’importance de la cellulose

Les poissons de fond comme toutes les autres espèces animales ont besoin de glucides, de protéines, de lipides, de vitamines et d'oligo-éléments. Il faut porter une attention toute particulière à l'apport cellulosique.

En effet, le composant le plus important des aliments herbivores est la cellulose qui joue le rôle de carburant pour les fermentations digestives. La quantité doit être significativement plus importante que dans les aliments destinés aux poissons omnivores. Des algues (Spirulina par exemple) sont souvent les sources de cellulose des aliments des poissons de fond.
Il existe dans le commerce de nombreux produits adaptés à leur régime qui se présentent généralement sous forme de comprimés. Ils coulent ainsi vers le fond de l’aquarium pour mieux alimenter les poissons qui y vivent. Ces aliments spécifiques sont nutritifs et complets. Ils garantissent la bonne santé et une longue vie aux poissons. Certains contiennent même de la vitamine C afin de prévenir toute carence alimentaire.
On trouve aussi des produits enrichis en lignine. Ils sont utilisés pour des bacs qui n’ont pas de racine. La lignine est un composant du bois qui aide à la digestion de certaines espèces (Loricaridés en particulier).

 
A quel rythme leur distribuer ?
Les poissons de fond qui sont dans des aquariums communautaires on parfois du mal à avoir accès aux comprimés qui sont rapidement dévorés par les autres espèces. Il est indispensable d'assurer plusieurs distributions par jour, (principalement au moment du crépuscule, afin de limiter la compétition alimentaire.

En effet, ils possèdent un petit estomac et un intestin long. Ainsi il faut régulièrement leur apporter de la nourriture pour éviter de surcharger leur petit estomac. Leur long tube digestif leur permet, grâce à une flore microbienne très abondante, de digérer correctement les glucides, dont la cellulose. La conséquence de cette anatomie est qu'il faut leur apporter des petites quantités d'aliments très fréquemment dans la journée et dans la nuit.

Ces poissons sont incapables de se battre pour avoir accès au bol alimentaire. Il n'y a pas de compétition comme pour les poissons omnivores ou carnivores.
Il est donc indispensable de leur distribuer des aliments qui coulent sur le fond du bac mais ne se délitent pas rapidement. Ils doivent se mettre en suspension sous la forme de fines particules pour être acceptés et avoir une durée de vie importante. En effet, ils sont consommés bien souvent par les poissons pélagiques, beaucoup plus voraces et dynamiques.

Si les comprimés sont trop peu nombreux ou distribués à fréquence insuffisante, il est possible que certains poissons de fond souffrent de carence alimentaire.

Contrairement aux idées reçues, les poissons peuvent mourir de faim!
A l'inverse, il ne faut pas trop en distribuer sous peine de polluer très rapidement l'eau et de provoquer ainsi une montée de nitrites ou de nitrates très préjudiciables.
En pratique, il faut distribuer des comprimés 3 fois par jour au minimum . Et il ne faut en aucun cas oublier la dernière distribution de la journée. En effet, les poissons vont rester plus de 12 heures sans apport d'aliments. Cette accession permanente à l'aliment est fondamentale pour ces espèces.

 
Peut-on utiliser les aliments frais (légumes) ?
En complément de l'alimentation classique, on peut distribuer des légumes. Les buts de cette distribution complémentaire sont :
− d'élargir la couverture nutritive des aliments classiques,
− d'apporter un bol alimentaire continu spécifique qui peut être utilisé la nuit,
− d’éviter que certains poissons ne s’attaquent aux plantes de l’aquarium.
On peut ainsi proposer des tranches de courgettes (crues en prenant soin de les laver préalablement et de les lester), de la pomme de terre crue épluchée ou encore des épinards surgelés (après décongélation à l'air libre). Certains sont même amateurs de fruits (banane ou pomme).

Mais l’utilisation des légumes peut être à risque. C’est pourquoi il est indispensable de bien les laver ou de les éplucher avant car les pesticides se mettent très facilement en solution dans l'eau et risquent de tuer les poissons .

 

Vocabulaire:

Les Wafers (étymologiquement « gaufrettes ») permettent d’apporter une nourriture équilibrée, peu polluante et à disponibilité longue pour les poissons herbivores.

La déclinaison MIX permet même de couvrir les besoins de l’ensemble des poissons de fond de vos bacs, quel que soit leur régime alimentaire.

Et Tetra a breveté un nouveau procédé unique et innovant de tablettes bicolores qui permettent un double bénéfice. 

 

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous sur www.tetra.net pour découvrir ces produits !

    

Un poisson clown dans son anémone de mer : les bonnes pratiques

Niveau_multiniveauxLorsqu'on pense poissons-clowns, il est judicieux de penser aussi à l'anémone de mer qui va accueillir ces poissons-clowns. Cette anémone de mer est très importante pour des poissons sauvages, elle semble l'être un peu moins pour des poissons d'élevage. Car si la plupart des poissons marins sont issus de la pêche (de plus en plus de très jeunes poissons non identifiables qu'on appelle des post-larves), les poissons-clowns font partie des rares espèces qu'il est possible de reproduire en captivité, et avec un aspect financier rentable pour les professionnels en aquaculture récifale. Aussi, demandez d'abord à votre commerçant l'origine de ses poissons-clowns : élevage ou sauvage; on notera que, généralement, les poissons d'élevage sont un peu plus chers que des sauvages, cela donne déjà une indication…


des poissons-clowns dans une grande anémone de mer Heteractis

Si vous obtenez des poissons sauvages, l'emploi d'une anémone de mer comme hôte commensal est franchement utile, pas indispensable, mais utile … surtout pour observer le comportement naturel des clowns. Certains professionnels de la vente réussissent même à acclimater les poissons clowns à la vente au côté urticant de l'anémone de mer.

plusieurs jeunes poissons-clowns occupent une anémone de mer en aquarium

Le rôle de l'anémone de mer est multiple avec, avant toute autre considération, un aspect protection pour les deux protagonistes : l'anémone protège le clown de prédateurs qui ne supportent pas le côté urticant des tentacules de l'anémone, et le clown protège l'anémone de quelques poissons prédateurs qui ne se laissent pas intimider par les tentacules de leur hôte.

une anémone de mer jaune abrite un poisson clown

Il ne faut pas oublier non plus que l'anémone rassure beaucoup le poisson, même en captivité et celui-ci y passera ses nuits pour se réfugier ou encore, se reproduira au pied même de l'anémone pour protéger ses œufs. La constitution d'un aquarium marin pour maintenir des poissons-clowns dans leur anémone de mer n'est pas trop difficile, et la longévité des poissons-clowns dépasse facilement les 12 ans en captivité (environ 6 ans en milieu naturel) avec un record connu pour l'espèce phare, le poisson-clown à trois bandes, à 21 ans. En effet, il ne fat jamais oublier que nombre de poissons-marins ont une durée de vie importante, parfois au de là de 30 ans pour des poissons-anges ou poissons-chirurgiens. Et si on veut garder en vie un poisson longtemps, la première étape consiste à bien le nourrir! Et pour cela, il faut employer des aliments pour poissons eau de mer en plus des nourritures usuelles en aquariophilie marine comme des artémias, du mysis ou des morceaux de chair de moule ou de crevette. L'avantage d'un aquarium marin est facile par rapport à l'eau douce : on connaît les paramètres de l'eau qu'il faut conserver, ils sont pratiquement identique sur toute notre planète bleue pour les grands océans ouverts. Et pour mesurer ces paramètres, il faudra des tests pour aquarium marin : densité/salinité, pH marin, KH, nitrates NO3 sont indispensables à connaître car l'aquariophilie marine ou récifal avec une anémone de mer, ne soufre aucun écart! En aquarium récifal, tout écart trop important condamne ses occupants!

    

Les déficiences des plantes en aquarium : comment les déterminer?

Niveau_confirmesLa gestion des plantes d'aquarium n'est pas toujours facile, surtout pour estimer et connaître les doses d'engrais pour plantes à apporter, mais l'analyse de la croissance des plantes est un bon moyen, rapide et visuel, de déterminer si un aquarium d'eau douce dispose d'assez de nutriments

Quand il s'agit d'analyser les carences en éléments nutritifs, la première étape consiste à rechercher des symptômes. Ce qui suit est un bref aperçu des symptômes les plus communs et n'est en aucun cas une référence exhaustive de toutes les lacunes possibles en alimentation des plantes. A noter également que cela ne relève pas non plus de tous les facteurs limitants. Quelques explications simplifiées sont utiles sur les nutriments, qu'il faut couper en deux groupes : les nutriments mobiles et les immobiles. Les plantes ont besoin des deux groupes de nutriments pour se développer!

Lorsque les nutriments mobiles sont insuffisants, la plante peut reconquérir les éléments nutritifs à partir de vieilles feuilles, et les déplacer afin de produire de nouvelles feuilles. En faisant cela, les feuilles plus âgées commencent à montrer des symptômes de carence. Les nutriments mobiles comprennent : l'azote N, le phosphore P, le potassium K, le magnésium Mg et le zinc Zn.

Lorsque les nutriments immobiles ne sont pas suffisants, le végétal ne peut pas les réclamer à partir de feuilles anciennes (c'est pourquoi nous les appelons immobiles) si de nouvelles feuilles se développent avec des symptômes de carence. Les nutriments immobiles comprennent : le bore B, le calcium Ca, le cuivre Cu, le fer Fe, le manganèse Mn et le soufre S. Chaque nutriment peut avoir son propre cycle : on parle du cycle des nutriments, comme le cycle de l'azote, mais aussi le cycle du phosphore, etc…, et il y a des symptômes pour chaque carence de chaque élément nutritif. Les éléments visuels se résument à la liste ci-dessous :

  • 1 : carence sévère en azote N; les nouvelles feuilles sont blanches à jaunes, de toute petite tailleLes diverses déficiences des plantes en aquarium et ne grandissent pas;
  • 2 : carence en calcium, ou (selon les cas) un surdosage en potassium K ou magnésium Mg; les nouvelles feuilles sont plus pâles que la normale;
  • 3 : carence en fer Fe; nervures verdâtres tandis qu'il y a jaunissement des feuilles les plus âgées;
  • 4 : carence en phosphore P (sous forme d'orthophosphates); jaunissement général des feuilles et patchs de mort des tissus par brunissement sur les vieilles feuilles. Les feuilles meurent et tombent assez rapidement. Attention, cela ressemble à une carence en azote au début;
  • 5 : carence en magnésium Mg; les veines/nervures sont plus sombres que le vert de la feuille, laquelle est assez claire dans son ensemble;
  • 6 : feuille normale!!! La référence de bonne santé;
  • 7 : premiers signes de carence en azote N (nitrates absents); les vieilles feuilles jaunissent et meurent;
  • 8 : carence en potassium K : des taches avec trous se disséminent sur la feuille qui subit aussi un jaunissement des bords.

Pour parer à tous ces soucis, une solution : les traitements et soins des plantes. Retrouvez aussi une description de 600 plantes d'aquarium.

    

Critères de détermination du bon ou mauvais poisson pour votre aquarium.

Niveau_juniorsComment déterminer si un poisson est approprié ou inapproprié dans votre aquarium?

Cette question, pourtant simple, est souvent ignorée lors d’achats compulsifs, que ce soit en connaissance de cause ou par ignorance. Pourtant, quelques interrogations, basiques (et pas du tout acides !!!), pourraient éviter un grand nombre de catastrophes dans les aquariums. Si la question revient régulièrement sur les forums d'aquariophilie, celle-ci semble trop souvent exclue des conseils de vente face à des aquariophiles en herbe dont la raison d'achat insiste essentiellement sur la couleur, la beauté (parfois subjective), d'une espèce.

Si l'évocation du critère de la taille est fréquemment impliquée dans ces discussions de comptoir de l'eau (les forums aquario…), il ne suffit pas en lui-même : c'est le régime alimentaire et la ration alimentaire journalière, lesquels dépendent énormément de l'activité du poisson, qui sont les plus en cause dans une première étape de sélection simplifiée. De même, l'évocation du nanisme spatial (à différencier du nanisme primordial) devrait découler de ce double paramètre : taille et alimentation due à l'activité. Ainsi, un poisson très actif, se propulsant en permanence dans le courant, dans le plus fort flux d'eau, dépense beaucoup d'énergie, et a, en conséquence, besoin de beaucoup manger. A l'opposé, certains poissons de fond comme les Loricariidés (Ancistrus par exemple) sont peu actifs, nagent peu, et ont nettement moins besoin de calories à taille égale que le poisson nageur cité avant. Ce poisson de fond de 20 cm ira facilement dans un aquarium de 100 cm, mais un cichlidé rhéophile (vivant dans des rapides) de 10 cm demandera plutôt un aquarium de 120 cm… Et n'oubliez jamais, qu'à l'instar d'un adolescent chez l'Homme, un jeune poisson mange tout autant, ou presque, qu'un adulte!!!

Un autre critère à méditer avant tout achat concerne l'habitat de l'espèce : est-ce que le poisson exige un biotope spécifique au point d'être très particulier, si particulier qu'il sera bien difficile d'associer cette espèce à toute autre? Est-ce que ce poisson va entrer en concurrence alimentaire, avec une autre espèce? Cela prévient l'hypothèse d'un sur-nourrissage obligatoire pour éviter le nanisme spatial d'une espèce qui ne pourrait pas s'alimenter correctement en raison de la présence d'une autre espèce plus rapide, plus gloutonne, plus… Cela résume aussi la question suivante : est-ce que ce poisson vit au fond, nage en pleine eau, ou reste plutôt en surface? Ce dernier critère d'habitat s'appelle la "zonation verticale". Biotope, concurrence alimentaire et zonation verticale devraient suivre le cheminement de l'achat raisonné après les critères de taille et de dosage d'alimentation.

A propos des aliments, il est facile de constater que tous les poissons n'ont pas les mêmes besoins : les aliments pour poissons tropicaux. Avec toutes ces variétés d'aliments, vous pouvez trouver celle qui conviendra le mieux à chaque poisson.

Enfin, le comportement du poisson convoité est-il compatible avec mes autres habitants? Est-ce que les futurs cohabitants vont s'agresser ou rester neutres et s'ignorer. Quel est le comportement territorial de l'espèce? Si les relations intraspécifiques désignent les relations au sein d'un groupe de poissons de la même espèce, les relations interspécifiques constituent le comportement des poissons entre les diverses sortes présentes dans votre aquarium. Une question pendante au comportement est le mode de vie du poisson : vit-il naturellement, en solitaire, en couple ou en groupe hiérarchiquement organisé ou pas? Et une réponse simple vient : si le poisson vit en groupe, vous devez introduire un vrai groupe dans votre aquarium, et surtout pas un individu solitaire. Le comportement de vos poissons va directement impliquer un état de stress si le mode de vie n'est pas respecté, et à ce moment, vous pouvez dire adieu aux si belles couleurs du beau mâle qui parade devant une ou des femelles! Sans respect de la nature du poisson, il ne vous donnera pas sa totale plénitude.

Il n'est pas abordé ici les questions à se poser sur les espèces potentiellement dangereuses pour l'Homme car les espèces venimeuses sont très rares en aquariophilie d'eau douce. Ces espèces, posant des problèmes de stockage au professionnel sont, de plus, peu proposées aux amateurs.

Aussi, et pour simplifier en un résumé très raccourci : avant tout achat de poisson, demandez d'abord sa taille adulte, qu'est-ce qu'il mange et en quelle quantité, et vous saurez déjà si le poisson peut entrer, en théorie toute simple, dans votre aquarium. Mais n'hésitez jamais à approfondir les autres questions.

    

Le poisson combattant ne perdra jamais la boule

Niveau_multiniveauxQue d'ébats sans débats pour la mise en eau d'une petite boule destinée à recevoir un Betta splendens mâle. Le sujet est toujours vivace, la discussion reste vive, mais n'est-ce pas également le comportement de notre poisson combattant dans un petit volume comme la Tetra Betta Bowl ?

Point de léthargie dans l'activité d'un Betta, quelle que soit sa forme, sa livrée de couleurs, la taille de ses nageoires, le Betta n'est de toute façon pas un grand nageur et les formes aux nageoires démesurées le rendent incapable de se déplacer plus vite qu'un escargot, comme une physe ou une limnée (si, si, observez bien une limnée qui se déplace au fond d'un étang!). Quelques daphnies lui échappent dès qu'on le place dans des volumes où il est obligé de tailler, non la route, mais l'eau en deux. Voilà le superbe prédateur, avec une bouche dirigée vers le haut témoignant de sa voracité, rangé au rang des imposteurs?

Mais est-ce sa faute si l'homme lui préfère ses longues nageoires bleues ou rouges, voir multicolores? Non, certes pas! Aussi, il faut admettre qu'un poisson combattant sélectionné génétiquement, modifié au point de le rendre incapable de nager correctement, le rende aussi incapable de se nourrir comme normalement. Pourquoi alors tenter de le forcer à vivre dans un environnement qui l'obligera à fournir (et subir) de efforts totalement incongrus en raison de la volonté même de l'homme?

Une question peut-être soulevée de cette hypothèse : dans quel volume mettre un poisson incapable de nager sans développer des efforts considérables? Dans 100 litres? Ce serait certainement de la cruauté envers une forme aux nageoires, certes sublimes, mais trop imposantes pour lui permettre de lutter durablement avec des concurrents alimentaires. Dans 20 ou 30 litres, comme avec les petits aquariums d'eau froide Tetra AquaArt? Ce serait déjà plus logique vis-à-vis de la biologie et du physique de ces beaux poissons.

Et poussons le bouchon un peu plus loin, pourquoi obliger notre poisson combattant mâle à des efforts importants quand on peut le nourrir presque directement dans sa gueule? C'est le but de la boule à Betta, car outre sa fonction décorative indéniable, elle rend la nourriture disponible de suite au poisson qui n'a que quelques coups de queue à donner pour attraper ses petits granulés. Car bien sûr, on lui donne des granulés (comme du Tetra Betta Granulés), qui vont flotter à la surface quelques instants. A ce propos, 5 ou 6 granulés par jour suffisent à alimenter un poisson combattant seul : 2-3 granulés le matin, et 2-3 le soir.

Voilà donc notre Betta dans des conditions logiques (en oubliant tous les anthropomorphismes illogiques) : un petit volume d'eau pour un poisson qui ne peut plus vraiment nager sereinement. Une lumière diffusée par une LED moderne complète des conditions de vie presque naturelles. Car, croyez-vous que dans sa Thaïlande natale, le Betta dispose d'un appartement-terrasse avec piscine à débordement et vue exceptionnelle? Non, non, c'est juste un marigot boueux, au fond d'une forêt, qui n'est rempli qu'à l'occasion d'une pluie salvatrice. En attendant cette pluie, c'est son organe très spécifique, appelé le labyrinthe, qui va lui permettre de survivre dans … 10 cl de boue humide jusqu'à la prochaine pluie.

Mais notre poisson combattant a-t-il encore beaucoup à voir avec le "vrai" combattant du Siam? Finalement, oui, ce sont juste quelques données morphologiques qui se sont égarées à force de sélection des éleveurs et d'inter-croisements, sans parler des défaillances génétiques consécutives à la consanguinité, volontaires ou pas. Ce qui est sûr, c'est que la boule à Betta s'adresse à des poissons d'élevage, aux grandes nageoires handicapantes dans la nage, et pas à autre chose. Par exemple, évitez de mettre un Macropode, il ne serait alors pas à l'aise.

Si le volume est petit, biologiquement logique vis-à-vis du poisson, répétons-le, cela offre bien des avantages pour la bonne santé de notre poisson et l'entretien de sa boule. Le décor est facile à mettre en place avec 2-3 galets d'une couleur assortie aux couleurs du poisson, les plantes devront supporter à la fois le volume restreint, mais aussi des températures de pièce de vie, vers 20 °C. Car hormis des décors en plastique, il est tout à fait envisageable d'agrémenter la Betta Bowl de mousses aquatiques et des plantes de surface. De la mousse de Java, ou de nombreuses autres espèces et variétés de Bryophytes formeront un entrelacs dont le poisson combattant s'amusera. Des petites plantes de surface peuvent également servir de "divertissement" au poisson comme la Salvinia natans : une ou deux plantules flottantes sauront trouver leur place. L'avantage des plantes naturelles est de se nourrir (en partie) de nitrates, et de participer ainsi, un peu à l'épuration de l'eau et à son maintien à une bonne qualité.

L'eau du poisson combattant peut venir de nombreuses sources, et pour le volume, on peut se fendre de l'achat d'une bouteille de certaines eaux minérales (attention, toutes ne conviennent pas, en particulier celles ayant des phosphates) ou de la plupart des eaux de source. Bien sûr l'eau osmosée sera la bienvenue pour être certain de disposer d'une eau pure, mais il est également parfaitement envisageable d'exploiter l'eau du robinet. Dans ce cas, il est souhaitable d'y adjoindre un conditionneur d'eau (le Tetra Betta Aquasafe par exemple) qui va précipiter la plupart des impuretés de l'eau de conduite et rendre l'eau valable pour le poisson combattant. Il reste alors plus que le plaisir d'observer votre beau poisson rouge ou bleu dans sa boule. Changez moitié de l'eau chaque semaine par de l'eau neuve afin de garder une eau de bonne qualité et, de temps en temps, tous les mois par exemple, videz tout pour enlever le maximum d'impuretés et remettez de l'eau neuve, préalablement préparée (24 heures avant, stockez là dans une bouteille d'eau en laissant le bouchon ouvert après avoir mis du conditionneur) afin qu'elle soit à la même température que l'eau de votre aquarium-boule.

Note de l'auteur : pour avoir eu le cas malheureux, laissez 2 à 3 cm de vide sans eau en haut de votre boule, sinon, le poisson pourrait trop facilement sauter en dehors pour se retrouver sur votre carrelage ou tapis … et ce destin ne doit pas être le sien!

Images jointes :

- 03-tetra-betta-bowl.jpg : simple et utile dans votre intérieur, la Tetra Betta Bowl se case partout grâce à son fonctionnement sur piles.

- 03-betta-splendens-nid-de-bulles.jpg : le poisson combattant est si bien dans sa boule qu'il fabrique un ni de bulles (en haut, à gauche) pour espérer se reproduire.

- 03-poisson-combattant-aquarium-boule.jpg : exemple d'installation d'un poisson combattant dans une Tetra Bowl avec un peu de végétation et des galets au fond.

    

You Might Like

Click here to safely unsubscribe from "passion-poisson.com, l'aqua-communauté adaptée à chacun!."
Click here to view mailing archives, here to change your preferences, or here to subscribePrivacy